How to Join
the Fashion Spot / the Style Spot / Star Style
FAQ Calendar Search Today's Posts Mark Forums Read Rules Links Mobile How to Join
Reply
 
Thread Tools Display Modes
22-07-2010
  286
V.I.P.
 
MARLOWE TIGER's Avatar
 
Join Date: Jan 2005
Location: Somewhere in Europe
Gender: femme
Posts: 4,376
She looks fab.
THANX for all the pix.
Are both these Chanel jackets hers ? #272
She has a blackberry.
Is she single at the moment ?...She doesnt seem to hang out with Benjamin Biolay anymore ..

__________________

"Too fast to live,too young to die"-Vivien Westwood

  Reply With Quote
 
04-08-2010
  287
V.I.P.
 
Join Date: May 2008
Location: London, UK
Gender: femme
Posts: 22,744
Vanity Fair's Best Dressed List:

OCCUPATION: Actress, model.
RESIDENCE: Paris.
FAVORITE ITEM OF CLOTHING: 1880 vintage petticoat.
FAVORITE FASHION PURCHASE OF 2010:
Snakeskin Hermès agenda/purse and leather Balenciaga trousers.
STYLE ICON: Little Edie (Grey Gardens).
FAVORITE CAUSE: F.I.D.H., which defends human rights.

  Reply With Quote
04-08-2010
  288
fashion elite
 
laisla's Avatar
 
Join Date: Oct 2005
Location: London
Gender: femme
Posts: 2,977
^Is that her first time?

__________________
"I have a syndrome? How marvelous!" - Kate Moss
last.fm | tumblr
  Reply With Quote
04-08-2010
  289
V.I.P.
 
Join Date: May 2008
Location: London, UK
Gender: femme
Posts: 22,744
I think so. She was in the family section with her half-sister, Charlotte Gainsbourg.

  Reply With Quote
08-08-2010
  290
backstage pass
 
Luca*'s Avatar
 
Join Date: Oct 2005
Gender: femme
Posts: 689
Lou in Madame Figaro's Couture issue














source: http://fashionlvr.com/1868/lou-doill...ure-editorial/

  Reply With Quote
08-08-2010
  291
V.I.P.
 
Join Date: May 2008
Location: London, UK
Gender: femme
Posts: 22,744
Amazing editorial!

A still from Gossip Girl:

coolspotters

  Reply With Quote
08-08-2010
  292
backstage pass
 
Luca*'s Avatar
 
Join Date: Oct 2005
Gender: femme
Posts: 689









source = madame.lefigaro.fr

  Reply With Quote
08-08-2010
  293
backstage pass
 
Luca*'s Avatar
 
Join Date: Oct 2005
Gender: femme
Posts: 689
Lou Doillon : Le Luxe sauvage
Beauté rebelle, corps divin, gueule d’amour pétrie d’humour… Lou Doillon est l’image même de la liberté. Pour ce numéro haute couture, l’actrice-mannequin-photographe parée et corsetée de pièces exceptionnelles s’est unie avec grâce aux éléments. Et se livre le temps d’une rencontre vérité.

Paru le 07.08.2010 , par Laurent Mereu-Boulch


Sa silhouette la précède : longue, souple et gracieuse. Elle porte un T-shirt à l’effigie du groupe de rock indépendant américain Dinosaure Jr., un bermuda en jean et des tongs. Premier constat : les années vont de mieux en mieux à Lou Doillon, qui ressemble comme deux gouttes d’eau à sa mère, Jane Birkin, et possède le regard pénétrant de son père, le réalisateur Jacques Doillon. Deuxième constat : fille de…, on l’a vue naître, grandir sur les plateaux du cinéma de papa, faire ses premiers pas au cinéma, puis devenir une femme. Mais on ne se sait toujours pas qui est véritablement Lou Doillon. Une touche-à-tout ? Actrice semi-underground à la filmographie encore inégale, mannequin de luxe chez Givenchy ou Vanessa Bruno, photographe à ses heures perdues… Ou alors une dilettante pas toujours très à l’aise avec son époque, qui aime par-dessus tout son fils, la tranquillité de sa petite maison en plein Paris, les comics anglo-saxons, chiner, peindre et écouter du rock ? Un peu des deux à la fois sans doute.

En revanche, la discrétion de sa sœur Charlotte, la pudeur de sa mère et la mélancolie de son père ne sont pas inscrites dans ses gênes. Mère d’un petit garçon de 8 ans, elle a désormais l’âge qu’on l’appelle madame, mais a gardé la candeur et l’esprit rebelle d’une adolescence vécue à cent à l’heure. Alors bien sûr, derrière sa voix posée, sa gestuelle gracieuse et l’intelligence de ses analyses, mademoiselle Doillon n’est pas le genre à pratiquer la langue de bois, ni à s’embarrasser des convenances du show-biz.
On l’a attrapée la veille de son départ à Deauville où s’est déroulée la séance photo pour notre numéro haute couture. Ensuite ? Direction Formentera pour un mois de vacances avant de tourner à la rentrée dans un épisode de la série TV hype Gossip Girl.

Madame Figaro. – Vous êtes l’invitée spéciale de notre numéro haute couture. Quel regard portez-vous sur vos années de mannequinat ?
Lou Doillon. – Cela n’a duré qu’une saison, entre 1998 et 1999. Je tournais beaucoup de films d’auteurs à l’époque, j’avais donc besoin d’argent. Je n’avais jamais marché de ma vie avec des talons, je me trompais régulièrement de rendez-vous. Je crois que l’on m’a prise parce j’étais une blague, la fille improbable en quelque sorte. Mais ce métier ne m’a jamais vraiment rendue heureuse. C’était même plutôt déprimant. J’ai préféré faire des photos. Cela se rapprochait davantage du métier d’actrice : transmettre des émotions, mais sur un instantané.

Déjà très belle ?

C’est la mode qui m’a fait prendre conscience de mon potentiel physique. Jusque-là, je portais des dreadlocks (qu’il a fallu que je coupe) à cause de mes mauvaises fréquentations ! Ensuite, j’ai eu les cheveux courts et de toutes les couleurs. J’étais le genre de fille que personne ne regardait ou que l’on remarquait à peine, ce qui me plaisait assez d’ailleurs. Le regard des autres m’angoissait terriblement. Grâce à la mode, je me suis laissé pousser les cheveux, et j’ai commencé à assumer ma féminité, à porter des petites robes. Je me rappelle un jour où, dans la rue, deux hommes d’affaires m’ont dévisagée. Là, je me suis dit : ma fille, c’est le début de la fin. (Elle rit.)

Vous avez un physique atypique…
J’ai appris à jouer avec mes deux facettes. D’un côté, je peux être très jolie et douce sous un certain angle et une certaine lumière ; de l’autre, je peux avoir un regard et un visage très durs. Tout le contraire de Kate Moss en fait, qui a une telle symétrie que le créateur peut la façonner à sa guise. Moi, on me prend pour ce que je suis déjà et on ajoute la marque dessus. Je me souviens d’une séance photo lorsque j’avais 15 ans pour un numéro spécial acteurs dans le magazine Vogue. Le photographe avait dit : « Lou, elle n’est pas belle, elle est intéressante. » Quatre ans plus tard, je le croise et il me dit : « Fais attention, Lou ! Tu es en train de devenir belle et tu vas être moins intéressante. »

Faites-vous attention à votre corps ?
La beauté, c’est comme la TVA, il faut la reverser. Sinon, vous avez un redressement à 35 ans. Je mange n’importe quoi, je fume deux paquets de cigarettes par jour, je n’ai jamais pratiqué de régime, je ne suis jamais allée dans une salle de sport de ma vie. Rien que l’idée me fatigue déjà. Heureusement, j’ai la chance d’être de bonne constitution. De toute façon, j’ai toujours pensé que mon corps ne m’appartenait pas. Je suis beaucoup plus pudique avec mon cerveau qu’avec mon corps. Il n’est finalement qu’un véhicule dans lequel je me déplace.

D’où votre rapport décomplexé avec la nudité, comme on a pu récemment le vérifier dans des campagnes publicitaires pour des marques dont vous êtes l’égérie…
Jusqu’à 15 ans, je n’avais pas de grande pudeur, contrairement à mes copines que les garçons regardaient déjà puisqu’elles avaient de la poitrine depuis l’âge de 12-13 ans. Je pouvais me baigner en caleçon et sans haut avec mes amis. J’avais donc un rapport très masculin avec mon corps. C’était très naturel de me mettre nue. Aujourd’hui, me déshabiller devant l’objectif ne me pose aucun problème. Bizarrement, sur un plateau de cinéma, il y a plus de respect pour le corps que pour l’âme. Je préférerais davantage de calme quand je tourne une scène à forte tension émotionnelle. Dans ces moments-là, tout le monde s’en fiche, alors que dès que tu te déshabilles, les gens baissent la voix et demandent le silence. Chercher une émotion, c’est pourtant bien plus compliqué que d’ôter son T-shirt.

Pour vous peut-être. Mais pas forcément pour la plupart des actrices…
C’est vrai qu’il existe beaucoup de filles pour lesquelles les scènes de nu sont traumatisantes. Je les respecte. J’ai quand même rarement vu des gens aussi complexés par leur corps que dans le métier du cinéma. C’est pour cela aussi que les photos de mode me font du bien. Au moins, je fréquente des filles drôles et détendues. Il y a davantage de filles rigolotes chez les mannequins que dans le cinéma. Et surtout plus malignes ! Pour les actrices, c’est rassurant de penser que les mannequins sont idiotes, mais ce n’est pas le cas.

Quelle est votre ambition au cinéma ?

Je rêve de succès, mais je commence à être fatiguée. Je ne veux pas être dans le coup de gueule, mais je trouve les gens assez minables. Je suis dans un stade de revendication. Je connais les rouages de ce métier. Il n’est pas si honnête et classe que l’on veut bien le croire. Les ambitions sont devenues assez tristes et pathétiques. J’ai l’impression de ne voir que des parodies d’acteurs qui débarquent sur un plateau avec un ego comme rarement j’en ai vu. Et puis, le mauvais langage et l’attitude dédaigneuse se sont démocratisés.

Lou, actrice maudite ?
J’ai un peu d’ego qui commence à prendre le dessus, mais je n’aime pas ça. J’ai joué dans vingt films que personne n’a vus. Je ne passe pas mes journées à regarder des séries américaines affligeantes ou à camper dans des boîtes de nuits sordides. C’est difficile de ne pas avoir d’argent alors que les gens pensent que je suis millionnaire ; et que je fais ce que je veux alors que l’on ne me propose aucun film. Mon père commence à s’inquiéter et me dit que je ne dois pas attendre d’avoir 40 ans pour commencer à travailler. Il m’encourage à partir tourner à l’étranger, en Israël, en Ukraine. « Eux au moins, ils te comprendront », dit-il.

Jacques Doillon, c’est votre père, ce héros ?
Lorsque mon père a failli mourir, il y a deux ans, j’ai osé lui dire tout l’amour que je ressentais pour lui, alors que c’est un homme très pudique. Je suis vraiment très
fière d’être la fille de Judas. Quand ma mère a quitté Serge pour Jacques, ils ont tous craché sur mon père. La plupart des gens du métier ont pris parti. Ils l’ont critiqué et insulté. Pour eux, mon père brisait le couple mythique. Il est pourtant un modèle d’intégrité dans un monde de requins et d’opportunistes.

En avez-vous parfois assez que l’on vous parle sans cesse de votre mère et de Gainsbourg ?

On me rebat les oreilles quarante fois par jour avec Serge à un point tel que je n’en peux plus parfois. Je ne suis pas radio Gainsbourg qui passe les messages à Charlotte et à Jane. Il y a des moments dans la vie, si vous êtes un peu fragile, cela peut devenir un vrai cauchemar. Mais comme vous êtes censé appartenir au patrimoine public, tout le monde pense avoir le droit de vous parler ou de vous arrêter dans la rue. Et moi, bien sûr, si je proteste une seconde, je me fais laminer car je ne suis que la fille bâtarde !

Est-ce un sujet que vous pouvez aborder avec vos sœurs et votre mère ?
Avec Kate, la fille de John Barry, je lui dis souvent : « Toi, tu es l’avant, et moi, l’après. » Ça nous fait énormément rire. Avec Charlotte et maman, en revanche, le sujet reste tabou. Ma mère a pourtant plus de mérite qu’elle ne le fait croire. Elle a quand même été la muse de John Barry, de Serge Gainsbourg et de Jacques Doillon, ce qui, pour moi, est beaucoup plus chic et admirable que d’être la veuve officielle de Gainsbourg. Après, peut-être a-t-elle adopté cette posture pour faire plaisir à la France ! En tout cas, nous sommes une vraie fratrie. On est en paix dans la famille. On s’aime.

Dernière chose. Comment vont les amours ?
J’ai un homme dans ma vie. C’est tout récent mais c’est bien. Je sortais de neuf mois de célibat.

source: madame.lefigaro.fr

  Reply With Quote
08-08-2010
  294
trendsetter
 
crimsonlakes's Avatar
 
Join Date: Mar 2009
Location: Ohio
Gender: femme
Posts: 1,032
Beautiful! Everything looks so lovely on her

__________________
All that I desire to point out is the general principle that life imitates art far more than art imitates life. Oscar Wilde
  Reply With Quote
08-08-2010
  295
V.I.P.
 
Join Date: Feb 2010
Gender: femme
Posts: 3,891
Amazing pictures

  Reply With Quote
08-08-2010
  296
tfs star
 
Gainsbourg's Avatar
 
Join Date: Feb 2009
Location: NYC
Gender: femme
Posts: 1,750
I love the Madame Figaro shots

__________________
Down the avenue, into the lost bayou
Lolita au Pays de Merveilles
  Reply With Quote
09-08-2010
  297
rising star
 
commejeveux's Avatar
 
Join Date: Sep 2009
Gender: femme
Posts: 112
she looks like a pixie, wonderful

__________________
I walk out in stormy weather.
  Reply With Quote
11-08-2010
  298
windowshopping
 
bauhaus's Avatar
 
Join Date: Aug 2009
Gender: femme
Posts: 34
Beautiful! she resembles her mother so much in that editorial.

  Reply With Quote
12-08-2010
  299
fashion insider
 
jacquelyn paige's Avatar
 
Join Date: Oct 2008
Gender: femme
Posts: 2,476
I love her recent shoot, the pictures are lovely!

  Reply With Quote
13-08-2010
  300
fashion elite
 
LuLover's Avatar
 
Join Date: Sep 2008
Location: La Bella Addormentata
Gender: femme
Posts: 2,573
It has to be said...Lou is the best Tweeter ever....!

  Reply With Quote
Reply
Previous Thread | Next Thread »

Tags
doillon, lou
Thread Tools
Display Modes

Posting Rules
You may not post new threads
You may not post replies
You may not post attachments
You may not edit your posts

BB code is On
Smilies are On
[IMG] code is On
HTML code is Off
Trackbacks are Off
Pingbacks are Off
Refbacks are Off

monitoring_string = "058526dd2635cb6818386bfd373b82a4"


 
All times are GMT -5. The time now is 04:30 AM.
Powered by vBulletin®
Copyright ©2000 - 2014, Jelsoft Enterprises Ltd.
TheFashionSpot.com is a property of TotallyHer Media, LLC, an Evolve Media LLC company. ©2014 All rights reserved.